Crédit photo
Grégory Favre pour Thomas Nowak Consulting
 

 



 

RENCONTRE

AVEC


 YVES JAMAIT

 

Et bientôt sortie nationale de son nouvel album....

"Je me souviens..."

( Le 16/10/2015)

 







 
 

On ne présente plus YVES JAMAIT,,, mais si vous voulez connaître un peu plus sur l'artiste, allez  donc voir son site ou bien ,  demandez  à Monsieur GOOGLE, il vous en dira plus encore sur ce grand Monsieur de la chanson Française !
Dans l'attente de son prochain album « Je me souviens »( sortie nationale le 16/10/2015), 3-2-1-chansons a  voulu en savoir un peu plus sur l'Auteur qu'il est !
 
C'est avec gentillesse qu'Yves a bien voulu  répondre à mes questions …...

 
Yves, c'est surtout à l'Auteur que je m'adresse aujourd'hui.
Te souviens-tu de l'écriture de ta première chanson ?
 
Oh, oui! Malheureusement… c’était assez affligeant… Je serais bien incapable de dire ce qui m’a poussé à la commettre. J’ai eu, en tous cas, la lucidité de ne pas trop l’ébruiter étant donné l’indigence du propos et la mièvrerie qui l’accompagnait. En fait j’ai appris à écrire en écrivant des chansons, je n’écrivais pas avant, je trouvais ça laborieux, je gribouillais bien quelques dessins mais l’écriture (comme la lecture d’ailleurs), jamais. J’ai compris très vite que c’était mauvais mais je me suis pris au jeu… Le temps a fait le reste…
 
Est ce qu'il t'arrive encore aujourd'hui de craindre la page blanche ?
 
Oui et non. Dire que je crains la page blanche serait mentir, je crains plus mon propre jugement sur ce que j’écris et au fil du temps mes exigences sont plus précises… la question est plutôt : “Aurais-je toujours le niveau de mes prétentions ?…
 
As-tu des périodes privilégiées pour écrire ? Peux-tu écrire à la demande ?
 
Pour la première question c’est non. J’écris de façon très fragmentée, je prends des notes, j’enregistre des mélodies… La musique c’est important pour savoir et pouvoir y poser des mots, ça peut en conditionner le sens ou la sonorité… Ensuite j’attends que tout ça provoque le déclenchement qui fera que je me mettrai au travail.
Pour la deuxième question… ça m’est arrivé… mais ce n’est pas toujours gagnant… je le fais peu en tous cas…
 
Les périodes d'écritures sont-elles exaltantes ou déprimantes ?
 
Les deux… je passe par des phases d’euphories puis par de sérieux doutes. Je sais aujourd’hui que c’est intrinsèque à mon fonctionnement lorsque j’écris, j’essaie de ne pas trop me miner quand ça arrive.
 
Si tu devais donner un seul conseil à un débutant parolier, ce serait lequel ?
 
Chante!… Ou trouve l’interprète… pour le reste il n’y a pas de règle… C’est un métier alors il faut le faire tous les jours…
                                                                                                                                                            
Parmi tes chansons, quelle est celle dont tu es le plus fier?
 
La fierté n’est pas un sentiment avec lequel je me sens en phase… Il me provoque très vite une sorte de honte et je ne me sens pas à l’aise avec… Je suis plutôt heureux quand une chanson trouve l’adhésion du public… comme disait Trenet “une chanson est réussie quand le peintre la siffle…”. C’était une autre époque mais j’aime bien l’idée.
 
Quel impact voudrais-tu que tes propres chansons aient auprès des gens ?
 
Si elles sont en partie la BO de leur vie et de leurs souvenirs, alors j’ai l’impression modestement de les avoir accompagnées et, qui sait d’avoir contribué à leur bien-être…
 
Quel regard poses-tu sur la chanson française actuelle, son évolution, son avenir ?
 
C’est très vaste “La Chanson”, il y en a pour petits, pour ados, pour adultes, pour danser, pour écouter, il existe beaucoup de chose entre M Pokora et Dominique A, entre Patrick Sébastien et Allain Leprest, entre Loïc Lantoine et Maitre Gims, rien ne me dérange vraiment si ce n’est que les médias la résume à quelques uns, là où sa richesse est immense.
 
Yves, peux tu nous parler de ton « automne » et spécialement de «  Je me souviens ...», le titre de l'album nous laisse imaginer des chansons pleines de nostalgie ! Est ce un album « bilan », où tu te retournes sur un bout de carrière déjà joliment réussie ?
 
Non, je ne revendique pas une nostalgie particulière, j’arrive à un âge ou j’ai plus de souvenirs que d’avenir. Je pense que la mémoire c’est important… je le fais plutôt comme un Perec… en remuant la grande marmite de souvenir on retrouve des fragrances qu’on avait oublié, des instants qu’on croyait perdus, des émotions enfouies. Rien à voir avec le “c’était mieux avant”, pas de nostalgie, juste la preuve d’avoir vécu… C’est une grande richesse que de pouvoir se retourner…
 
Y a t-il une question à laquelle tu aurais aimé répondre ....et que je ne t'ai pas posée ?
 
Je dis déjà beaucoup trop de choses là où je ne devrais que chanter…
Et toi, qu’aurais tu aimé que je te réponde…
 
Tu sais, j'ai encore tellement de questions en réserve ! Merci Yves pour ta disponibilité et pour toutes les chansons que tu nous offres....et puis rendez-vous le 16/10/2015 pour la découverte de l'album : "Je me souviens..." ! Bien sûr on en reparlera sur 3-2-1-chansons ....



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site