RENCONTRE AVEC SAMUEL LEROY
Samuel est tombé dans le chaudron magique de la Chanson très tôt ! En effet, il écrit et compose sa toute première chansonnette à l'âge de 12 ans... et il n'a jamais fais autre chose ! Amoureux de la langue française, Samuel Leroy vient de sortir son dernier cd "Bernique", cd qui  vous baladera entre rires et larmichettes au son de son piano et de sa guitare.
Voilà....tout ça c'est ce que l'on trouve sur la page officielle concernant l'artiste !
Mais bien sûr, 3-2-1-chansons a voulu en savoir un peu plus ....et comme Samuel est très sympa, il a répondu à mes habituels questionnements !!!

Bonjour SAMUEL, 

Te souviens-tu de l'écriture de ta première chanson ? Et depuis, combien en as-tu écrites ?

Ma toute première, très honnêtement, non, je ne m'en souviens pas. J'écris des chansons depuis l'âge de 11 ans. Si je devais estimer la production, je dirais qu'on dépasse le millier (toutes chansons confondues... Chefs-d'oeuvre / chansons sympas / Grosses daubes)

Comment pratiques-tu ? As-tu une méthode de travail ?

Un ordre bien défini , paroles puis musique ? La rythmique et la mélodie te « trottent »-elles ensemble dans la tête ?

Ma méthode de travail, c'est l'envie de travail. A partir du moment où j'ai envie d'écrire ou de composer, en général, j'y arrive. Le plus souvent, c'est dans mon studio, une guitare à la main, ou derrière mon piano. Mais une idée de chanson peut venir quand je m'y attends le moins : Au volant de ma voiture (une phrase ou une mélodie me vient), ou encore en parlant avec des gens ; Je les prie de bien vouloir me donner deux secondes et je note sur un carnet une idée.

La page blanche te hante t-elle ?

Absolument pas. Pour qu'elle me hante, il faudrait que je ressente l'impression d'avoir tout dit, et qui plus est, d'avoir tout dit du mieux que je le pouvais, ce qui n'est vraiment pas mon état d'esprit.

As-tu des périodes privilégiées pour écrire ? Peux-tu écrire à la demande ?

Il faut que je me sente bien pour écrire une chanson. Ecorché de la vie... Très peu pour moi.

A la demande, j'adore !! Ecrire sur une musique existante est très contraignant et d'autant plus excitant. Pondre une musique sur un texte qui n'est pas le mien demande d'aller puiser ailleurs que dans mes habitudes de compositeur. Toutes les formules me plaisent.

Ecrire est-il vital pour toi?

Vital oui, c'est le bon mot.

Les périodes d'écritures sont-elles exaltantes ou déprimantes ?

Comme je l'ai dit plus haut, il faut que je me sente bien, physiquement, mentalement, émotionnellement, pour écrire une chanson. Donc les périodes d'écritures sont plutôt exaltantes. Par contre, je le concède, ça prend pas mal d'énergie. Mais quelle activité professionnelle n'en prend pas ? Vous savez, mon grand-père est descendu pendant 22 ans à la mine. Et dans ma mémoire, je ne l'ai jamais vu déprimé une seule fois. Une belle leçon non ?? Moi, la chanson ne me fait que du bien. Si elle me faisait déprimer, il y a belle lurette que je l'aurais abandonnée.

Si tu devais donner un seul conseil à un débutant parolier , ce serait lequel?

D'être curieux de tout !!!!! Tout ce qu'on entend, voit, goûte, touche, sent, nourrit le brasier de la création.

Ta chanson préférée ?

Je ne peux pas répondre à cette question. Il y en a tant de belles chansons. Hier, chez mon ami Claude Lemesle, j'ai ré-entendu Mémère par Michel Simon (sur un texte de Bernard Dimey et une musique de Daniel White)... Magnifique !! En ce moment, je me fais tout Gilbert bécaud ; Prenez L'enterrement de Cornélius (Paroles de Pierre Delanoë , musique de Gilbert Bécaud) ou encore De quoi demain sera-t-il fait (Maurice Vidalin – Gilbert Bécaud), ce sont de très très belles chansons.

J'adore Stephan Eicher ; Une de mes chansons préférées de son répertoire est Tu ne me dois rien.

Si j'écoute Serge Reggiani, je frissonne sur Le temps qui reste (paroles de Jean-Loup Dabadie, musique d'Alain et Patrick Goraguer).

Mes chansons préférées, je peux vous en remplir une encyclopédie.

Te sens-tu plus Auteur que Compositeur ? Estimes-tu que la musique et les arrangements soient aussi importants que le texte ?

Je suis auteur-compositeur-interprète. Certaines fois, on m'appelle pour écrire ; D'autres fois, on m'appelle pour composer ; Plus souvent, on m'appelle pour écrire et composer. Encore plus souvent, on m'appelle pour écrire, composer et interpréter. Voilà... Je me sens tout ça.

Pour la seconde question, je mets sur la même échelle d'importance la voix, la musique et les mots.

Pour moi, si l'un de ces trois composants fait défaut, la chanson est ratée. Les arrangements, c'est particulier... Ca peut embellir une chanson comme ça peut la défigurer. Lors d'un séminaire, Anne Sylvestre avait dit qu'elle avait detesté la manière avec laquelle « on » avait habillé sa chanson La maumariée pour Serge Reggiani. En plus, « on » lui avait enlevé un passage sans la prévenir.Vous voyez, c'est vraiment à double tranchant les arrangements ; Même si, en général, ça apporte plus du bon que ça n'en retire.

Quel impact voudrais-tu que tes propres chansons aient auprès des gens ?

Pour moi, c'est très simple, si mes chansons doivent avoir un but, c'est celui de distraire les gens. Et Basta !

C'est déjà un très bel impact, non ??

Que penses-tu de la mise à l'écart  « médiatique » d'ACI comme toi ou d'autres de tes collègues ?

François Bellart (homme de radio et chroniqueur sur le blog Nos enchanteurs) disait : Il y a la chanson qui parle aux oreilles, et il y a la chanson qui parle aux oreilles et aux esprits. Je crois pouvoir affirmer que j'appartiens à la seconde catégorie. Et je crois pouvoir affirmer qu'on vit dans un monde qui a beaucoup plus d'oreilles que d'esprit. Voilà...

Ceci dit, il y a beaucoup de chansons qui ne parlent qu'aux oreilles, que j'aime entonner, et parfois créer.

Quel regard poses-tu sur la chanson française actuelle, son évolution , son avenir ?

C'est un regard tristounet... Forcément. Faudrait être amputé des yeux et des oreilles pour ne pas voir et entendre que sur les grands canaux médiatiques, la chanson française agonise.

La solution commencerait par diffuser de la chanson française à 80% sur les radios du pays.

Les 20% restants, on devrait diffuser des chansons de tous les autres pays du monde, et pas uniquement de la chanson américaine ou anglaise. Moi, j'aimerais bien entendre sur une grande radio une chanson russe, ou japonaise, ou camerounaise... Pas vous ? Là, ce serait de la vraie découverte.

Il serait plaisant également que les jeunes chanteurs français chantent dans leur langue maternelle.

Ca me semblerait être du patriotisme intelligent.

Premièrement, ils doivent se rendre compte qu'ils ont un accent à couper au couteau. Eux qui disent qu'ils chantent en anglais parce que ça sonne mieux ... Ca me fait doucement rigoler. Deuxièmement, faut quand même pas qu'ils croient qu'aux States, ils diffusent du Frérot Delavega ou du Charles Trenet. Aux States, on diffuse de la bonne chanson made in U.S.A. On n'a pas besoin de faire leur promo, ils s'en sortent très bien sans nous... On aura bien l'air malin quand toute la planète chantera en anglais.

L'Eurovision... On a tous le même son et tous les mêmes mots. A quelques exceptions près... Du grand n'importe quoi.

Isabelle Aubret chante une de tes chansons sur son prochain album ( sortie septembre 2016), raconte moi cette rencontre avec cette grande dame de la chanson française ?

L'album  Allons enfant  sort le 23 septembre et vous pouvez d'ores et déjà réserver vos places pour l'Olympia d'Isabelle Aubret le 03 octobre.

Je suis très honoré, vous vous en doutez, d'être chanté par cette artiste merveilleuse.

La chanson s'appelle Dans mon cœur ; Les paroles sont de Claude Lemesle, la musique est de moi.

Y a t-il une question à laquelle tu aurais aimé répondre ....et que je ne t'ai pas posée ?

Oh, il y a tellement de questions … Et j'ai tellement peu de réponses....

Juste un dernier mot : Mon troisième album  Bernique !  est sorti le 30 avril. Pour se le procurer, un petit message à l'adresse suivante : contact@malyprod.com

Par ailleurs, je jouerai mes dernières chansons au café-théâtre Ze Artist's à Paris les 30 juin et 1er juillet. On peut réserver en ligne.

Merci Samuel pour ta disponibilité et bel été à toi et à tes chansons .

Merci à toi Michel. Très sympa cette entrevue.  




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site