RENCONTRE avec ALCAZ...

Bonjour Vyvian , bonjour Jean Yves, 3-2-1-chansons est heureux de vous rencontrer , et de savoir qui se cache derrière ALCAZ !!!

 

ALCAZ, pourquoi Alcaz d'ailleurs,,,, ?

Vyviann : En référence à l'Alcazar de Marseille, célèbre music-hall  datant d'avant la dernière guerre et détruit pour devenir un entrepôt de vêtements. Un scandale mais personne n'a réagi, un sublime théâtre à l'Italienne ... Montand, Brel, Brassens, F.Leclerc et bien d'autres stars magnifiques. 

Je suppose qu'avant ALCAZ , vous avez eu chacun, un parcours solo ou avec d'autres groupes ! Ce que je sais déjà c'est que Vyvian est aussi artiste peintre,,,pour le reste , dites moi ? qui commence Jean Yves ou Vyvian, ,,,
Vyviann : Avant Alcaz j'étais comédienne, j'ai tourné avec diverses compagnies et ensuite j'ai monté la mienne "Les Pétroleuses" du théâtre musical durant une dizaine d'années, aussi je chantais dans un trio de jazz pour lequel je retravaillais les standards,j'adaptais les textes en chansons coquines .

J'ai beaucoup donné de ma voix pour des films, dessins animés ...

 Ayant fait les beaux arts,  je suis toujours fascinée par la peinture, la photo. Dans Alcaz également je me sers de tout cela.

Jean-Yves : J'ai commencé dans la rue, quartier latin à Paris, vers 17 ans j'ai signé mon premier contrat avec une major, Emi France, parallèlement je travaillais avec mon groupe de rock Liévaux-Transfo qui a l'époque s'appelait Yog-Soggoth, et voyageais beaucoup.

Plusieurs albums rock enregistrés au Québec, puis ce fut la période ou j'ai participé à cette pub "Tricotez coeur tricotez main" avec la chanson "C'est pas difficile",j'étais le premier artiste en France à écrire chanter et jouer dans une pub; tout a basculé d'un coup, s'en est suivi une belle période,  beaucoup de pubs avec ma voix et de folies en tous genres! J'ai joué au cinéma et dans quelques pièces de théâtre à l'occasion, de petites participations très plaisantes.
 

Vous avez une carrière partagée entre la France et l'étranger , au Québec surtout , pourquoi ce choix ?

Vyviann : Oui on a très vite été demandé pour aller sur les routes de la Francophonie, et ça nous a beaucoup plu.

L'Allemagne, la Suisse la Belgique... l'Europe puis les communautés sur d'autres continents.

Jean-Yves  Le Québec ?
Je connais ce pays depuis des années, j'adore, j'adorais y travailler, ce sont des gens très éveillés musicalement, le Québécois aime la Chanson..

On était en tournée aux Etats-Unis et j'ai pensé à mes vieux amis de Montréal. Je les ai appelé en leur proposant de passer leur présenter Vyviann et ensuite la vie nous a soufflé de belles rencontres inattendues !
Les rencontres ça fait tout, les quatre saisons !!!

Au sein d'ALCAZ , comment se fait le partage entre l'écriture et la composition de vos chansons , plutôt l'un qui écrit et l'autre qui compose ou bien c'est un peu au feeling ?

Vyviann : Chacun écrit de son coté ses chansons et les présente à l'autre. je vous laisse deviner la suite... Comme tous les couples on s'arrange !

Couple en scène depuis de nombreuses années, j'ai cru comprendre que vous étiez aussi couple à la ville !!! Avantages et inconvénients de cette vie en 24/24 ?

Vyviann : Les avantages d'être un couple sont très nombreux ! La chance de voir le même jour se lever !

 De ne pas se quitter pour aller bosser, quand on reste à la maison, chacun fait ce qu'il a à faire et sur place, et quand on décide de répéter, travailler, on est à 30 secondes l'un de l'autre, la nuit on peut réveiller l'autre justement pour lui jouer un air, il n'est pas loin, à un demi-bras de là !
 

Jean-Yves : Et se coucher ensemble comme avec le soleil, se dire qu'on est vraiment gâtés, enchantés  !
En tournée, une seule voiture, une seule chambre,un gros avantage pour les tourneurs !

Les inconvénients ... ahh si ... quand on se dispute et qu'on est loin de la maison, qu'on a qu'une chambre d'hôtel, on est obligé de faire un pas vers l'autre au plus vite. remarque ça nous aide à l'amour fort et vrai.

Quand l'un est fatigué, il est obligé de chanter pareil car aucun des deux ne connait une chanson en entier à force de chanter à deux nos parties !!!

Et Brassens dans tout ça ?

Vyviann : Brassens ? Un ami nous appelle et nous propose en producteur de chanter Brassens, Jean-Yves refuse, moi je lui dit que c'est une belle occasion de remercier nos pères !

En fait l'ami Georges n'est pas dans son éducation, lui vient du rock, moi je suis plus chanson Française. De plus quand je lui ai joué mon idée d'arrangements sur "la non demande en mariage" il a dit ok je prends l'électrique et on y va !

Comment voyez- vous la suite de votre belle aventure ?

Jean-Yves : Pour la suite, on aimerait continuer d'aller sur les routes de la Francophonie, aller là où la langue Française est en difficulté, en Chine au Laos, Cambodge... L'Amérique du sud, l'Argentine, le Costa-Rica et surtout ici en France aller vers les ruralités, vers ceux qui ont besoin d'amour, de sentir la Paix possible les uns les autres, travailler sur l'Unité, le bonheur d'être ensemble quelles que soient nos couleurs nos douleurs nos doux leurres...Nous sommes un trait d'union.Libres !

Jean -Yves, ta chanson préférée ?

Jean-Yves : pour Alcaz ma chanson est "La vie va" et de Charlebois "Ordinaire"

Et toi Vyvian ?

Vyviann : pour Alcaz: "J'avoue" et de Gainsbourg "L'homme à la tête de chou".

On peut dire que votre répertoire est composé essentiellement de chansons qui réchauffent le cœur,,,Quel impact voudriez-vous que ces chansons aient auprès des gens ? Quelle est la mission de vos chansons ?

Jean-Yves: on aimerait, on aime que nos concerts puissent aider au rapprochement, à l'amour inconditionnel !

Vyviann: avec pour mission de ne pas lâcher ce point de vie, la Paix mondiale, même si tout semble basculer, c'est à nous de proposer la légèreté, la poésie pour faire balance. Des rafales de Kalachnik'love !!!

Que pensez-vous de la mise à l'écart  « médiatique » ( relative)d'ACI comme vous ou d'autres de vos collègues ?

Vyviann : mise à l'écart médiatique... On est dans une société de consommation, aujourd'hui les dirigeants ne veulent plus de Culture, alors place aux cadences, aux musiques rythmées, à la chanson à deux phrases !

Jean-Yves : Ca nous rend tristes, en tant qu'auto-productions nous sommes effectivement écartés. A nous de ne pas sombrer dans le piège et continuer d'écrire, d'aller vers les autres quels qu'is soient, donner sans cesse, donner.

Quel regard posez vous sur la chanson française actuelle, son évolution , son avenir ?

Jean-Yves : La chanson et son évolution tout cela nous touche car elle est très influencée par ces fameux médias, ces émissions "the voice" et autres qui dévient notre intention première, celle d'offrir un moment heureux, un moment de vérité de vision parfois, un message qui prévient aussi car le poète est souvent un bon avertisseur si je peux dire ainsi . Cela donne des milliers de jeunes qui croient qu'on peut gagner beaucoup d'argent avec sa voix, mais les années de métier ne peuvent être occultées dans une carrière, on n'est pas une star on le devient et pour cela il faut des années de pratique mais pas seulement avec sa voix ... alors l'avenir ... C'est délicat on voit par exemple l'Eurovision, une catastrophe monumentale et pourtant cette année, la gagnante nous interprète un très beau texte sur la Paix, là on voit que malgré toutes ces petites misères faites à la Chanson il y a toujours de l'espoir. Ne pas perdre cet espoir, ne pas lâcher. 

Y a t-il une question à laquelle vous auriez aimé répondre ....et que je ne vous ai pas posée ?

Merci Michel pour ton écoute et ces questions. Nous n'avons pas d'autres désirs que de te faire plaisir en répondant aux tiennes, et merci de cette délicatesse.

A tout vite.

Bonne route à vous deux , bon vent à ALCAZ et au plaisir de vous recroiser bien vite !




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site