RENCONTRE AVEC
PASCAL MARY....

Après une enfance en Normandie, des études de lettres, Pascal Mary vient suivre des cours de théâtre à Paris.
Très vite, il découvre le cabaret le Piano-zinc où il commencera à chanter les chansons des autres et paralèllement la compagnie de théâtre de rue Le Tapis Franc avec laquelle il travaillera pendant quelques années.
Cours de chant, ateliers d'écriture au Studio des Variétés avec Brice Homs et Ignatus et à la Sacem avec Claude Lemesle, forgent son goût pour l'écriture et l'amènent à composer son propre répertoire.
Musicien autodidacte, il essaiera ses premières chansons au Sous-Sol à Paris en s'accompagant au Piano.
Depuis deux ans, il s'est entouré de Renaud Guieu au violoncelle, Gabriel Benlolo à la batterie et de Pierre-Jean Carrus au piano et aux arrangements.
Tendre ou ironique, parfois grinçant, cet humaniste veut émouvoir, toucher plus que divertir, bref nous montrer tels que nous sommes.....
Mais aujourd'hui , c'est l'auteur que 3-2-1- chansons a souhaité rencontrer....

 Te souviens-tu de l'écriture de ta première chanson ? Et depuis .......combien en as-tu écrites ?

Mon premier texte " Décalages" avait été mis en musique par Patrick Laviosa qui a fait les arrangements du dernier disque . C'était il y a une dizaine d'années, depuis j'ai écrit et composé une soixantaine de chansons, en gros!

Comment pratiques-tu.......as-tu une méthode de travail ?

As-tu un ordre bien défini , paroles puis musique ? La rythmique et la mélodie te « trottent »-elles ensemble dans la tête ?

En fait la plupart des chansons ont été "accouchées" sous une forte impulsion émotionnelle, quelques unes ont eu pour " maternité" des ateliers d'écriture. Texte et musique me viennent conjointement généralement, et j'ai besoin que la chanson naisse assez rapidement ; elles ont toutes vu le jour " d'une seule poussée".

La page blanche te hante t-elle ?

Je m'y confronte assez peu, car je ne me mets pas à écrire si je n'ai pas une forte motivation intérieure, j'essaie d'ailleurs de plus en plus de faire que l'écriture soit un exercice régulier.

Donc pour répondre à ta question, je pense que la page blanche doit certainement me terrifier….

As-tu des périodes privilégiées pour écrire ? Peux-tu écrire à la demande ?

Dans les moments de bouleversement, de prise de conscience fortes ou de "coups" au coeur ! oui cela m'est arrivé d'écrire à la demande, cela crée une nécessité également et donc une impulsion.

Ecrire est-il vital pour toi?

Vital je ne sais pas, mais vivifiant, sûrement !

Les périodes d'écritures sont-elles exaltantes ou déprimantes ?

C'est toujours exaltant de voir arriver une nouvelle chanson, cela donne momentanément une certaine plénitude même si "les contractions"peuvent être douloureuses...

Si tu devais donner un seul conseil à un débutant parolier , ce serait lequel? 

Tenter d'être au plus près de son authenticité …

Ta chanson préférée ?

Oh là, difficile, il y a tant de belles chansons! du côté de Barbara peut-être "Nantes", "les Vergers de Lorraine", ou "Ma petite chanson" que chantait Bourvil ou "Deux enfants au soleil" de Ferrat , "Pauvre Martin " ou "l'Orage" de Brassens ,"Lazare et Cécile"d'Anne Syvestre et tant, et tant, et tant d'autres…

Te sens-tu plus Auteur que Compositeur ? Estimes-tu que la musique et les arrangements soient aussi importants que le texte ?

Je me sens plus de liberté du côté de la création de texte, aussi parce que je suis autodidacte en musique.

Indéniablement, texte et mélodie sont aussi important l'un que l'autre ; plusieurs arrangements d'une même chanson peuvent être très différents et très réussis; disons qu'une belle lettre dans une belle enveloppe c'est encore le mieux !

Quel impact voudrais-tu que tes propres chansons aient auprès des gens ? Quelle est la mission de tes chansons ?

Je suis responsable de l'émission, mais la réception appartient au public… Disons que si elles peuvent aider les autres à s'apaiser, à se détendre, à se retrouver, à être émus au bon sens du terme et à être plus largement traversés par" l'amour", j'en serai plutôt content !

Que penses-tu de la mise à l'écart  « médiatique » d'ACI comme toi ou d'autres de tes collègues comme Leprest , Bertin , Benin, Michèle Bernard par ex !

C'est assez cohérent avec la manière dont notre société fonctionne aujourd'hui où la priorité est donné à la rentabilité facile, immédiate, de masse et où les commerçants ont pris le pas sur les artisans.

Nous y avons certainement tous une part de responsabilité .En tout cas la réalité est ainsi.

Il faut "entrer en résistance", en essayant de ne pas s'aigrir .

A partir du moment où j' arrive à faire mon métier, à en vivre et à rencontrer le public, c'est déjà une grande source de contentement.

Je m'aide au mieux, et si le ciel veut faire sa part… Inch'Allah !

Quel regard poses-tu sur la chanson française actuelle, son évolution , son avenir ?"

A dire vrai, je ne connais pas bien la chanson française actuelle, j'en écoute assez peu; j'écoute beaucoup de "chanson classique".

Donc je ne pense pas être à même de poser un regard juste sur la chanson actuelle.

Ceci dit les "riches heures" médiatiques de la chanson de qualité sont pour le moment derrière nous.

Souhaitons que cela change bien sûr! de toutes façons, il y aura certainement un retour à des valeurs plus essentielles que celles prônées actuellement, patience donc!

Sinon, dans les derniers artistes que j'ai découvert, j'ai beaucoup aimé Presque Oui.

Y a t-il une question à laquelle tu aurais aimé répondre ....et que je ne t'ai pas posée ?

Oui, mais tu viens justement de me la poser et la réponse est … non, tout va bien!

Merci à toi !

Merci Pascal pour ta disponibilité .

Son site  , son Myspace





 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site