RENCONTRE
AVEC
NICOLE RIEU

Crédit Photo
Christian COMBACAU 

Est-il bien nécessaire de présenter la "grande" Nicole Rieu ?

Plutôt que de reprendre ce que les médias ont déjà dit à son sujet depuis ses débuts , 3-2-1- chansons a préféré aller à sa rencontre pour lui poser quelques questions !

Mais, vous pouvez bien évidemment retrouver son actualité sur son très beau site....

De plus,  elle vient d'enregistrer son tout dernier cd "Où vont les mots" un merveilleux album que 3-2-1-chansons ne manquera pas de chroniquer dans les prochains jours ! Au fait... voilà une bonne idée de cadeau de Noël que ce cd !!!

Allez..... c'est parti pour le jeu des questions/réponses !

Nicole, quel regard poses-tu sur la chanson Française en générale ? Trouves-tu celle-ci de meilleur qualité que celle que tu as connue à tes débuts ?

Mon regard sur la chanson française est un regard… empreint de compassion. Je trouve que la chanson telle que je l’aime est assez malmenée. Je pense qu’il est extrêmement compliqué aujourd’hui pour un(e) jeune artiste de trouver des scènes où se produire. Il est très compliqué de faire se déplacer les médias vers ces scènes nouvelles lorsque l’on n’appartient pas à une « famille »…

Quant à la qualité, pour moi elle est grande compte tenu qu’il y a bien plus de créateurs-trices qu’il y a 40 ans lorsque j’ai débuté.

Si tu devais recommencer ta carrière, aujourd'hui, d'un point de vue artistique ,à quoi ressemblerait  la chanteuse Nicole Rieu  ?

Je pense que je serais bien sûr la même avec la même envie de chanter en public mais je ne peux savoir ce que le contexte actuel aurait modifié chez moi lorsque j’avais 20 ans. J’ai débuté avec des scènes un peu partout en France en première partie de spectacles. Je n’avais aucun support de maquette, tout était en direct. Aujourd’hui, c’est plutôt le contraire… Il faut d’abord avoir un support avant de se présenter sur scène. 

Que penses-tu de la non-reconnaissance médiatique de « vrais » talents comme F,Bobin , D,Sire, V,Pestel, L,Berger par exemple ? La bonne chanson de « paroles » a-t-elle encore sa place dans notre société ?

Bien sûr que cela me fait beaucoup de peine mais surtout pour le public qui ignore tous ces gens là. Il faut une bonne dose d’envie et de recherche pour arriver à découvrir ce genre de chansons. Est-on encore assez curieux-se- pour « oser » acheter une place d’entrée pour un concert d’un(e) artiste non « vu(e )  à la télé »? Voilà la vraie question…

La place de la chanson ??? Bien sûr. Il nous faut rester en éveil pour justement ne pas se faire piéger par le « déjà vu » et avoir cette démarche de découvreur-se- de talent. Mais je pense qu’il existe des sites et des médias bien informés, et puis le bouche à oreilles, c’est la meilleure des publicités.

Te souviens tu de l'écriture de ta première chanson ? 

Non. J’ai l’impression que ça a toujours fonctionné… 

L'écriture est-elle vitale pour toi ?

Elle l’a été à l’époque de mon adolescence, C’était réellement une thérapie.

Je connais dans ma vie des choses encore plus vitales pour moi aujourd’hui que l’écriture. 

C’est très important...voila!

Ton cd « Femmes » résonne comme un cri ! En générale, tes chansons ont-elles des missions ?

Si elles en ont une, ça n’est pas moi qui leur donne, mais la personne qui, en l’écoutant, va « vibrer » aux mêmes intentions que moi,

Pour toi , chanter sur la scène d'un Zénith  ou bien devant les pensionnaires d'un EPHAD, quelle différence ?

3000 personnes(rires!!!) 

Lorsque j’ai eu la chance de participer à la tournée Âge Tendre, nous étions dans une situation de rêve… 60 musiciens, une régie parfaite, des conditions d’accueil et de logistique que peu d’artistes connaissent. Je l’ai vécue comme une parenthèse un peu sur réaliste dans ma vie  d’artisane de la chanson. Lorsque je chante dans un EHPAD ou dans un FAM ou autres…, c’est tout à tait autre chose. D’abord, c’est dans un esprit de bénévolat et je viens juste pour faire partager aux résident(e)s la joie que j’ai de chanter et leur apporter un moment d’évasion… (http://souslejacaranda.fr)

« Je chante donc je suis » est le nom de ton association , association qui propose des ateliers de chants . Penses-tu vraiment que retrouver sa « voix » permet aussi d'aller à la rencontre de l' « être » profond qui sommeille en chacun de nous ?

La voix ne cache rien de notre intérieur… C’est sans doute pour cela qu’en général on a beaucoup de pudeur lorsque l’on nous demande de chanter. J’ai créé les stages «  je chante donc je suis » pour celles et ceux qui, en ayant une grande envie de chanter, restent bloqués par les petites phrases assassines du style « tu chantes comme un canard, comme une casserole… tais toi... etc… ». La voix se coince quelque part mais il n’est pas rare de voir en quelques jours, des personnes reprendre confiance et arriver à s’exprimer par le chant. Je ne dis pas que ces personnes là deviennent des virtuoses… mais qu’au moins ils ou elles aient expérimenté le fait que le chant est vibratoire et  procure juste du plaisir. Il n’est pas rare non plus de constater que l’émission de certains sons peut faire émerger des émotions, des pleurs. Il est très important pour moi, dans ces stages, de créer une ambiance  d’empathie, d’écoute et surtout de non jugement, de retrouver comment chante en nous notre petit enfant et de l’aider à s’exprimer.

«  Marie Madeleine » , « Je suis » ,  « Marie » , dans quelques unes de tes chansons on retrouve des paroles de foi que peu d'artistes osent pourtant prononcer ! Croire, aujourd'hui, c'est quoi pour N.Rieu ?

Je crois justement qu’en chacun(e) de nous sommeille -ou pas- quelque chose de beau. Je crois que l’être humain peut être aveugle, sourd mais qu’il peut aussi y voir clair et être à l’écoute. Je crois que l’on a dans sa vie plusieurs fois des choix à faire entre la vie et la mort. Je crois que l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons, nous relient avec les autres humains mais aussi avec toute forme vivante habitant sur la planète, au présent, au passé et dans l’avenir. Je crois à la force de pensée que nous avons. Je crois que chaque acte ou pensée émet des « ondes de choc » et peut influer sur d’autres. Je crois à la force des échanges, au métissage, au respect de l’autre dans ses différences, je crois que notre sang est rouge quelle que soit la couleur de nos yeux ou de notre peau . je crois en l’espérance d’un monde de justice et de paix… Je crois aux utopies…

Je crois au père Noël….

Si tu devais donner un seul conseil à un chanteur débutant , ce serait lequel ?

Définis bien ton objectif:

Chanter ou être une star?

Si c’est être une star, joue au loto, tu auras plus de chance d’y gagner

Si c’est chanter, chante et chante et chante…

Pour terminer, parle nous de ton dernier cd « Où vont les mots »,,,,et puis je suis certain que tu as pleins d'autres projets en tête , si tu veux bien nous les dévoiler ?

Les mots d’une indienne aux cheveux gris, les mots des sans papiers , les mots d’une sculpteuse, les mots d’un enfant sage, les mots d’une histoire banale, les mots d’une cabinière sur un bateau de croisière, les mots d’Olympe de Gouges, les mots (ou les maux) des 3000 personnes disparues en méditerranée depuis le début de l’année, les mots des enfants de la fratrie… Où vont-ils??? Je n’ai pas la réponse. Peut-être a-t-on essayé de le savoir un certain 11 Janvier.

Des projets oui, j’en ai beaucoup… Sans doute, l’âge avançant, l’envie de réaliser un maximum de choses …

Je ne dévoile rien tant que ces projets sont en gestation.

J'oubliai,,,,quelques mots aussi du festival « Chant'a SEIX », « ton » festival en pays Ariégeois ? 

Il était important pour moi de m’investir dans la vie de mon  village de montagne. Alors bien sûr j’ai organisé cette année un premier festival de chansons . Furent invités Frédéric Bobin et Michèle Bernard. En première partie des débutants de notre coin… Et pendant deux jours, on a pu chanter des refrains connus avec la compagnie « chante debout » tourneurs d’orgue de barbarie, dans plusieurs lieux stratégiques du village. Ce fut une grande réussite aussi bien vue du public, que vue des partenaires locaux.

Simplement pour des raisons d’organisation et financières, le festival se renouvellera seulement tous les deux ans. Donc rendez-vous en 2018 à Pâques à Seix. 

Merci Nicole et à bientôt j'espère au détour d'une scène Auvergnate ,

Merci Michel et à bientôt au détour d'une scène auvergnate!!!




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site