RENCONTRE
AVEC
VALERIE MISCHLER


Crédit photo :
Norbert Gabriel
 

VALERIE MISCHLER......

Vous , les amoureux de la belle chanson , vous la connaissez forcément ! Cet été, elle a "ensoleillé" le festival de Barjac, voir l'article de « Nos Enchanteurs ».... et puis si quelque chose vous a échappé de la carrière de Valérie , vous saurez tout en cliquant sur ce lien ! Prenez quelques minutes pour la découvrir un peu mieux ….

Allez …. les présentations sont terminées , il est l'heure d'en savoir un peu plus sur notre artiste !

Valérie , te considères-tu comme une comédienne qui chante ou bien comme une chanteuse à part entière ?

Sans la moindre hésitation, comme une comédienne qui chante !

J’ai débuté au théâtre et j’en garde l’amour du personnage et de la composition. Chanter des chansons en tant que moi, Valérie, ne m’intéresse pas ou alors, il faut que le thème soit extrêmement fort et personnel.

J’aime les personnages typés, surdimensionnés et surtout très éloignés de moi. Ils me permettent une distanciation et un second degré qui m’amusent et, bizarrement, me rendent légitime. Je leur prête mes sentiments, mes croyances, mes peurs, mes forces, mes failles… C’est ma façon à moi de me livrer. Parfois, jusque dans l’excès.

J’aime beaucoup la démesure, la caricature. J’adore les clowns de théâtre. Certains diront que je me cache derrière mes personnages. Je pense, au contraire, qu’au travers d’eux, je suis entièrement moi !

Attendre 2010 avant d'écrire ta première chanson ! Explique-nous pourquoi cette tellement longue attente ?

Parce que je n’en éprouvais pas le besoin et que, de toutes façons, je ne pensais pas savoir le faire.

Après Dimey, je n’arrivais plus à me reconnaitre dans aucun auteur. On m’a proposé des centaines de textes mais, à chaque fois, il manquait l’évidence.

C’était très gênant de refuser ces jolies chansons et certains auteurs ont dû me prendre pour une enfant gâtée mais je n’arrivais pas à me projeter dans leurs mots, leurs thèmes, leurs styles… Je cherchais quelque chose qui soit capable de me remuer au plus profond et je ne le trouvais pas. J’ai fini par me dire qu’il y avait une personne bien placée pour me parler de ce qui me touche : moi !

Au fait, te souviens-tu de ta première chanson ?

4 h du matin, sur la table de ma cuisine… Cette nuit-là, j’ai arrêté de vouloir faire de la poésie, du « joli ». J’ai accepté mes propres mots et j’ai compris que l’écriture me calmait, me faisait du bien. Le reste n’était pas très important. En fait, j’ai assumé !

Tout ce qui se passe après l’écriture d’un texte ne m’appartient pas et le public fait ce qu’il veut de ce que je lui raconte.

Mais très vite, j’ai constaté que ce que j’avais à dire touchait d’autres personnes que moi. Parfois, cela pouvait même les réconforter.

Le plus beau concert de ma vie, je l’ai donné dans une association qui s’occupe de femmes victimes de violence…

Tu aurais pu choisir d'être l'interprète d'un autre « Grand », alors pourquoi Dimey  et ce choix de chansons de personnages ?

Je n’ai pas choisi Dimey, il m’est tombé dessus par le truchement de Michel Celie. Ça a été un vrai choc et, comme je l’ai déjà dit, une évidence.

J’aime sa poésie, sa simplicité, ses personnages, son humour. Il est très direct, ne fait pas de chichis.

Et puis, il y a du désespoir (beaucoup) dans ses textes mais toujours de la dignité, une énergie, une envie de vivre, de continuer malgré tout. En cela, je lui ressemble beaucoup.

 

Deux thèmes reviennent souvent dans tes chansons ou dans les chansons que tu as reprises : Les MOTS et puis ces QUESTIONNEMENTS  «  Pourquoi » ; « J'aimerai tant savoir » par ex !

As-tu peur du monde d'aujourd'hui Valérie ?

Les mots et les questions ne sont pas des thèmes mais des figures de style. Le thème récurrent dans mes chansons est la femme. Battue, violée, assassinée, amoureuse ou heureuse, j’aime la chanter dans tous ses états. On dit que je suis féministe. Je ne suis pas militante active mais oui, cette problématique me touche particulièrement.

Si mes chansons semblent légères à ceux qui ne les écoute que partiellement (une blogueuse a écrit récemment que je chantais des histoires de femmes, de maris et d’amants…!), elles sont en réalité beaucoup plus sombres, beaucoup plus profondes qu’il n’y parait.

« J’ai mis dans une boîte », par exemple, parle d’enfants battus et d’inceste. Mais la musique est toute douce et l’interprétation volontairement désincarnée. On peut facilement passer à côté et ne garder de ce titre qu’une vague idée de femme nostalgique de sa propre enfance.

J’aime parler avec légèreté des choses graves et trouver de la déchirure dans les choses légères.

Quant au monde d’aujourd’hui, il me fait effectivement peur et me dégoute aussi, parfois. La polémique autour de Jacqueline Sauvage, par exemple, était et reste incompréhensible et je suis profondément triste de voir que certains manquent d’empathie et de connaissance (de vécu ?) au point de vouloir continuer à condamner cette femme.

Je suis une angoissée qui aime la fête, une pessimiste qui danse sur ses phobies… Tout me fait peur mais rien, jamais, ne m’empêchera de rire !

Qu'est ce qui t'intéresse le plus dans une chanson : l'énergie qu'elle dégage ? Son message ? Où simplement l'émotion qu'elle déclenche en nous , comme dans «  Elle se met à oublier »par ex ?

Les trois, en fonction des chansons ! C’est bien de varier les plaisirs, non ?!

Est-ce que le mot « Transmettre » est important pour toi ?

Ah ben tiens ! Je me disais qu’il n’y avait pas encore eu de question piège dans cette interview… J’ai été un peu optimiste !

Plus sérieusement, le sujet est vaste et la réponse mériterait quelques centaines de pages mais pour faire court : oui, la transmission… Bien sûr !

D’abord, je suis maman d’une ado de presque 17 ans à qui j’essaye de transmettre le respect de soi et des autres, le goût des belles choses au sens large, l’envie, la curiosité, une certaine forme de liberté avec l’importance d’être soi, coûte que coûte. J’essaye aussi de lui apprendre à écouter au-delà des mots, à regarder derrière les visages.

Par ailleurs, je suis coach en prise de parole en public. J’ai appris à me tenir en scène, à gérer mon stress, à communiquer avec le public… A mon tour maintenant d’aider les autres et si ma petite expérience peut servir, c’est tant mieux !

Enfin, comme chanteuse, je tente de transmettre mes émotions, mes vibrations et certains de mes points de vue… Mais je ne sais pas très bien en parler. Venez plutôt me voir en concert, vous comprendrez !

Parle-nous un peu de ce nouveau spectacle «  Tout feu, tout femme » ?

J’ai demandé à des femmes de m’écrire quelques lignes sur un moment heureux, malheureux, drôle, tragique… de leur vie amoureuse et/ou sexuelle. Je lis ces témoignages en scène puis je les illustre avec des chansons du répertoire ou originales.

J’aime beaucoup ce spectacle et, par-dessus tout, j’aime être le porte-parole des femmes qui ont bien voulu me faire confiance. C’est extrêmement jouissif.

Le public est majoritairement féminin et l’ambiance dans la salle vaut le détour, croyez-moi ! On rit beaucoup, on pleure un peu, mais tout cela reste léger, croustillant et carrément festif !

Pour celles ou ceux que ça intéresse, tout est là : www.mischlervalerie.com ou là : https://www.facebook.com/valerie.mischler

Peux-tu nous dévoiler un peu « ton demain » ? Pour quand ton retour sur scène avec tes propres chansons ?

Je chanterai au Connétable (Paris) à partir du 23 septembre, un vendredi sur deux, deux spectacles en alternance. Un vendredi, ce sera « Tout feu, tout femme », l’autre vendredi « Méli-mélo de bluettes » c’est à dire mes propres chansons.

Par ailleurs, avec Xavier Rubin qui m’accompagne à la guitare, nous préparons un nouvel album, radicalement différent musicalement de ce que j’ai présenté jusque-là. Je ne sais pas comment le public, qui me suit et m’apprécie depuis Dimey, percevra la chose, mais je suis très excitée et pressée de faire découvrir ces nouvelles chansons. Avec Xavier, nous n’avons fait aucun compromis et nous sommes allés au bout de ce que nous avions envie de faire depuis très longtemps. Nous n’avons pas encore fixé de date de sortie mais ça ne devrait plus tarder…

Merci Valérie et continue de nous offrir des beaux moments de chansons !

Merci à toi !




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site