LENY......

  Leny Escudero      

"Faut vous dire que Leny sur scène c'est un visage de drame et des mains de tendresse, aux gestes naturels pour prolonger les mots, imprimer leurs valeurs. Et puis, il y a surtout cette voix rauque, expressive, chargée d'émotions contenues, de brisures et d'élans, de pudeurs, de désirs, de partages..."

Jo Masure

                                                                                                                                      

  ESCUDERO

 Lény Escudero , né le 05/11/1932 à Espinal en Navarre . Il grandit à Paris , quartier Belleville et passe son certificat d'étude . Après avoir exercé plusieurs métiers , il rencontre Léo Messir en 1962 et débute alors sa carrière d'auteur-compositeur-interprète avec notamment «  Pour une amourette » qui fait de lui une vedette .

Alors que la réussite est complète il part en Amérique du sud , revient à Paris pour enregistrer quelques chansons et repart faire le tour du monde...Riche de ses voyages , il revient en France et son album «  Escudero 71 » reçoit le prix Charles Gros ( Van Gogh ,le vieux Jonathan ). Le redémarrage est difficile , alors il repart sur les scènes de province ....Le pari est gagné !

L'année 1973 c'est l'année de « pauvre diable , l'an 3000 ,mon voisin est mort »notamment. En 1974 , notre poëte militant sort un autre 30 cm « Une femme seule , le bohémien , le cancre »ect .

Et depuis me direz-vous ... il chante , nous enchante , allant de ville en ville pour notre plus grand bonheur!

Résumer la carrière d'un artiste comme Lény Escudero, en quelques lignes , n'est pas très sérieux je le sais ! J'espère simplement vous avoir donné envie de redécouvrir , s'il en était besoin , ce grand Monsieur de la Chanson Française .

Je laisse à René Bourdier et Jean Rossigneux ( biographie détaillée du très beau site de Lény )le soin de conclure :

 Lény Escudero, l'homme des contre-courants, est devenu célèbre au temps du yéyé, en chantant des ballades, a reconquis le public en pérégrinant sur les scènes, au temps du spectacle télévisé...Simple non ? Simple comme cet homme qui traverse la vie, comme il traverse la scène : droit, tout droit dans le noir, avec au bout, la lutte dont il se nourrit et les espoirs qu'elle porte en elle pour aujourd'hui et pour demain...

"Demain ... qu'est-ce que ce s'ra chouette ... demain ... " (Le cancre)

 

 




 
Créé avec Créer un site
Créer un site