YANOWSKI Le cirque des mirages Parker

 

Le cirque des Mirages

2 extraterrestres géniaux, uniques dans le paysage musical d'aujourd'hui.

Fred Parker au piano, discret, talentueux, inspiré..

Yanowski à la voix..et bien plus!

 

Hier soir, je vous ai vus. Ce fut magique. Dès votre apparition sur scène, décor inquiètant, sombre lumière, je fus envoûtée! Avant même la première note, le premier mot. Votre présence silencieuse si intense..l'émotion était là! Pas une factice émotion de pacotille, la véritable émotion celle qui envahit, qui submerge. Yanowski, grand oiseau noir à la fois burlesque et inquiétant, tu chantes, joues, vis, grimaces des textes riches, denses, poétiques, puissamment évocateurs qui entraînent dans un monde effrayant, lugubre, grotesque. Tes mots touchent, tes histoires transportent. J'ai souri au bonimenteur de foire entraînant le chaland dans son cabinet de curiosités, ri au terrifiant cadeau d'un homme à sa bien-aimée, frissonné face celui qui vend son âme au diable. J'ai souffert avec « le terrible enfant à gueule de chien » je l'ai vu danser, pleurer et j'ai tressailli sous les coups de son maître cruel. Fred, tu accompagnes, étaies de tes mélodies cet univers fantasmagorique. Votre complicité est totale.

Je fus emportée par cette ronde magnifique, ballottée hors du temps. A la fin du spectacle, j'aurais juste voulu rester dans le noir, regarder et écouter encore..Merci

Loin, très loin des tendances d'aujourd'hui, ce duo fige littéralement sur place. Vous n'avez rien vu si vous ne les avez pas vus.

Françoise Andant Françoise

 




 
Créé avec Créer un site
Créer un site