EMILE SANCHIS(Photo Michel)

EMILE

SANCHIS

 

 

 

 

 AUTEUR-COMPOSITEUR -INTERTRETE 

 Depuis quand écris-tu et qui t'as donné l'envie d'écrire ?

Depuis la fin des années 80, pour les textes. Pour la musique c’est plus ancien .Personne en particulier ne m’a donné l'envie d'écrire. Je lis de la poésie depuis longtemps, écoute et chante des chansons depuis toujours..... L’acte d’écrire des textes est venu assez naturellement et progressivement sans que je le décide vraiment.

Comment pratiques-tu.......as-tu une méthode de travail ?

Pas de méthode. J’écris quand l’envie m’en prend, ou parce qu’une échéance ou une demande particulières me l’imposent.

Ou trouves-tu ton inspiration et quels sont tes thèmes préférés ?

Il m’arrive de chercher des thèmes. D’autres fois, c’est l’écriture elle-même qui oriente le sujet. Ce que je préfère...? Tous les thèmes.

Est-ce que ta gomme est un instrument utile pour écrire ?

Instrument essentiel.....En fait je commence par gommer!

As-tu un ordre bien défini , paroles puis musique ? La rythmique et la mélodie te « trottent »-elles déjà dans la téte ?

Pour moi, le texte est la base. Mais il m’arrive bien sur de remodeler la lettre à partir de l’harmonie, de la mélodie ou du rythme. J’essaye beaucoup.

La page blanche te hante t-elle ?

Non. Si l’inspiration ne vient pas du tout , je laisse tomber....ou bien je comble ce manque en « trafiquant » et en me nourrissant autour du thème choisi (lectures, écoutes, …)

As-tu des périodes privilégiées pour écrire ? Peux-tu écrire à la demande ?

Pas d’heure précise, ni jour, ni saison . Je peux écrire à la demande, même gratuitement.

Ecris-tu pour d'autres ?

Non, pas en ce moment

Ecrire est-il vital pour toi?

Non je ne peux pas dire cela de cette façon . Ecrire tient un bonne place dans ma vie, au même titre que chanter ou jouer de la guitare. Je ne peux pas me passer de tout cela.

Les périodes d'écritures sont-elles éxaltantes ou déprimantes ?

Je cherche, je crois trouver, je passe de l’état de petit bonheur à celui de petite déprime. Je doute pas mal ! Mais finalement , je me soucie d’avancer dans tout ce qui touche à la chanson et au spectacle vivant.

Si tu devais donner un seul conseil à un débutant parolier , ce serait lequel?

Un seul , c’est difficile. Il me semble qu’il faut croire en soi, savoir se forger un caractère tout en restant ouvert, rentrer en soi comme dirait Rilke et aller à son propre essentiel, savoir prendre et laisser les critiques …et les conseils ! travailler....

Merci Emile.

 




 
Créé avec Créer un site
Créer un site